Pourquoi parler de bien-être au travail ?

 

 

" La raison la plus motivante de travailler se trouve dans le plaisir que l'on y trouve,

dans le plaisir du résultat atteint, et dans la connaissance de la valeur de ce résultat pour la communauté. "

Einstein

 

Qu'est-ce que le bien-être au travail ?

Bien-être au travail, risques psycho-sociaux, manque de sens, la question du travail fait de plus en plus fréquemment la Une des média.

Cependant, la vision selon laquelle la majorité des travailleurs n’est pas épanouie est répandue. L’étymologie même du mot travailler n'est pas liée à une notion positive. Il vient du grec « tripaliare », qui signifie travail forcé, corvée. La notion du bien-être au travail suppose qu’il est possible de voir dans le travail autre chose qu’une contrainte, qu’une occupation fatigante, ennuyeuse mais nécessaire.

Difficile de s'arrêter là lorsque l'on sait que le bien-être au travail est un élément subjectif. Nous pouvons tout de même nous intéresser à ce qu'englobe l'idée d'une bonne qualité de vie au travail : sécurité matérielle, sécurité psychique et émotionnelle. Tout cela implique un environnement et un management sain. Les définitions divergent cependant et la "bonne" définition c'est celle que l'on construit personnellement, celle qui nous correspond.

 

Selon l’OMS, le bien-être au travail correspond à « un état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, d’une part, et les contraintes et les possibilités du milieu de travail, d’autre part. » (OMS, 1981)

 

Pourquoi s'intéresser au bien-être de ses salariés ?

Si cette problématique peut parfois apparaître comme une contrainte pour l’employeur, l’Agence européenne pour la sécurité et le bien-être au travail présente l’argument de la performance des salariés épanouis : « 1€ investi dans le bien-être des salariés en rapporte 4,8. »

 

Travailler sur le sens de notre travail et notre qualité de vie au travail passe par un questionnement sur nos propres valeurs.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0